28/01/2015

Avec Nathanaël Francisco, le nouveau Directeur Adjoint des Opérations à Madagascar de Grandir Ailleurs et Madagascar Autrement

 

Grandir à

 

Interview : Nathanaël Francisco, nouveau Directeur Adjoint des Opérations à Madagascar au sein de Grandir Ailleurs  et Madagascar Autrement (l’agence de voyage et la boutique solidaire de l’association). Il est arrivé en fonction fin novembre 2014.

-          Pouvez-vous nous parler un peu de vous?

 Je suis né le 25 décembre 1987 à côté de Lyon en France. J’ai 27 ans et je voyage à travers le monde depuis maintenant 7 ans. Après 2 ans de classe préparatoire aux grandes écoles de commerce à Brest, j’ai intégré HEC Paris en 2007.J’ai profité de toutes les opportunités pour vivre à l’étranger lors de ma formation : 3 mois de stage à New York dans une agence de publicité, 6 mois d’échange académique en Corée du Sud, 6 mois de stage en agence de marketing online au Brésil, 7 mois de stage dans une société de trading en exportations en Argentine, 4 mois d’échange académique au Brésil, tout en agrémentant ces expériences académiques et professionnelles par plusieurs voyages sur ces différents continents. Une fois diplômé en 2011, j’ai travaillé quelques mois dans une startup dans le secteur de l’internet à Berlin et à Paris mais  je sentais que mon destin n’était pas de rester devant un écran d’ordinateur. J’ai donc tout quitté pour tenter ma chance en Australie. Après 2 mois à travailler dans la cuisine d’un délicieux restaurant végétarien sur la côte Ouest (les baleines passaient tous les jours au large), j’ai rejoins Melbourne où on m’a proposé un poste de recruteur de donateurs pour l’ONG ChildfundAustralia. J’ai assez rapidement obtenu la gestion d’une équipe et un visa de travail. J’étais sur le point d’accepter une promotion pour gérer une nouvelle campagne de collecte de fonds quand la puce du voyage s’est fait sentir de nouveau…La Maxime de Jean Malrieux « si ta vie s’endort, risque là » qui guidait ma vie depuis 2007 résonnait encore à mes oreilles. Je voulais un nouvel endroit, une nouvelle aventure, de nouveaux challenges, je voulais l’Afrique. J’ai donc repris contact avec JC, le directeur général de Grandir Ailleurs, avec qui nous étions en contact depuis un moment pour lui proposer ma candidature et finalement rejoindre l’équipe sur le terrain à Antsirabe.

                           Vous venez tout récemment de poser vos valises sur la Grande île de Madagascar, quelle était votre première impression?

J’ai été impressionné par l’activité incessante, le trafic et la pollution dans la capitale Antananarivo que je n’ai fait que traverser en voiture. Sur la route pour Antsirabe, les paysages des hauts plateaux sont superbes, les rizières montent en étage à flanc de montagne, il y a de paisibles zébus au bord de la route… A Antsirabe, c’est le nombre impressionnant de pousse-pousses de toutes les couleurs qui m’a surpris, ainsi que la multitude d’enfants vivant dans la rue.

-          Quel regard portez-vous sur le Madagascar mieux connu sous le nom de : pays du « moramora » (doucement-doucement en Français)?

Grandir à Antsirabe

      La philosophie du moramora, c’est une des choses que je suis venu apprendre : ralentir. Pour mieux contempler, accepter, apprécier. En France, nous voulons toujours être en action, donner notre avis, changer le cours des choses. Je crois qu’il faut trouver un équilibre entre accepter le rythme de son environnement et donner une impulsion pour que les choses avancent.

-          Quels sont vos projets pour cette nouvelle année?

En 2008, dans le cadre de notre programme d’autofinancement local, nous avons créé la société Madagascar Autrement dont les profits sont reversés à l’association Grandir à Antsirabe : il y a une agence de voyage solidaire et une boutique solidaire qui offre des produits d’artisanat issus du commerce équitable. L’année dernière, 15% du budget de l’association a été financé grâce à ces activités. En 2015, je vais m’employer à augmenter les ventes à l’aide de nos équipes locales : Loul à la boutique et Pierre et Aina à l’agence.

En ce qui concerne les programmes sociaux en 2015, nous accordons beaucoup d’importance au développement de l’OSCAPE (Organisation de la Société Civile d’Antsirabe Pour l’Enfance) qui regroupe les associations d’Antsirabe œuvrant pour l’enfance en situation d’exclusion. Il s’agit de mettre ces associations en réseau afin d’échanger sur les pratiques, de mutualiser la formation professionnelle, d’organiser des activités sportives et culturelles inter-associatives, de mutualiser les prises en charges qui concernent la santé… Enfin, nous étudions aussi la possibilité de créer un Centre d’Accueil d’Urgence pour les enfants des rues et leurs familles.

                              Y-a-t-il une touche personnelle que vous souhaiterez particulièrement apporter ?

Bien sûr. Pour développer l’agence, j’aimerais proposer des colonies de vacances à Madagascar pour des enfants et jeunes vivant à Madagascar. C’est quelque chose qui n’existe pas encore sur cette grande île.

     Quels seront les éventuels moments forts de cette saison?

Sans aucun doute, les chantiers de l’été quand de jeunes Français viendront nous aider à construire et réhabiliter les salles de classe des EPPs (Ecoles Publiques Primaires)d’Antsirabe.J’ai aussi déjà été très touché par mes rencontres avec les enfants des rues lors de maraudes organisées par Gaëlle (bénévole depuis Septembre)et Noro,la responsable de l’internat.

-       En tant que Directeur adjoint des opérations à Madagascar, vous êtes responsables de tâches des plus diverses, quel est votre secret dans la gestion de votre temps?

Il est très important de savoir déléguer et de régulièrement prendre de la distance par rapport aux projets. Il faut reconsidérer les objectifs et prioriser les différents moyens de les atteindre. Nous avons aussi mis en place un excellent système de tableaux de suivi afin de garder le siège au fait de l’avancée des différents programmes.

-       Si vous deviez résumer l’association Grandir Ailleurs…

   Une belle aventure humaine.

Grandir Aventure

                Avez-vous un coup de cœur spécial que vous aimeriez bien partager?

Oui ! Je viens de passer le week-end au lac Tritriva dans une charmante maison d’hôte : La case. J’ai partagé le dîner et le petit-déjeuner avec Rémy et sa compagne Fanj qui m’ont accueillis chaleureusement. Derrière ce magnifique lac volcanique, après une belle marche sur les crêtes, il y a une montagne à gravir (d’anciens tombeaux mystérieux reposent au sommet) et la vallée de Dox (un grand poète Malgache) à traverser.

 

Propos recueillis par 

Faniry Ny Aina RANDRIAN

Community Manager de Grandir Aventure

http://www.grandiraventure.com/

26/01/2015

« Grandir à, c’est aussi ma famille… »- Cathy

Grandir à Antsirabe

Sportive et talentueuse, TOKINIAINA Melah Cathy nous a rejoints en 2008. Aujourd’hui Cathy  a 18ans, elle est en 4ème au CEG Soamalaza d’Antsirabe.

«  Je suis sincèrement comblée^^, j’ai trouvé de nouveaux frères et sœurs qui m’épaulent et me soutiennent, et avec qui je suis prête à partager le peu que j’ai.

Nos « zoky » ? Ils sont tout simplement exceptionnels ! Ils sont là pour nous écouter, nous éduquer et nous gronder aussi quand on fait n’importe quoi ^^

Les meilleurs souvenirs de l’internat que j’ai eu jusqu’ici ? Ce sont sûrement les moments passés avec Maeva. J’espère qu’un beau jour, j’aurai encore l’occasion de la revoir.

Je suis quelqu’un de très amicale et un peu curieuse ^^ Durant les séjours, je demandais aux jeunes vazaha de me parler de la France ^^ pour avoir une petite idée de ce qui pouvait bien y avoir là bas…

Grandir à Antsirabe

J’adore danser, c’est une véritable passion ! J’ai l’impression d’être transportée par le rythme et de  m’évader dans un tout autre univers… Le monde paraît plus beau ^^ Mais ce que je préfère le plus, ce sont les acrobaties ! Cela m’encourage à toujours donner mon maximum.

 Mon rêve ? Devenir Gendarme.  J’ai un petit faible pour les uniformes ^^… » 

Propos recueillis par 

Faniry Ny Aina RANDRIAN

Community Manager de Grandir Aventure

 

http://www.grandiraventure.com/

21/01/2015

Rencontre avec Felana Anita RAMANANTSOA de Grandir à

Grandir à, Antsirabe

En plus d’être une chanteuse hors pair et animatrice certifiée par la CEMEAM, Felana Anita RAMANANTSOA travaille comme assistante administratif et financier chez Grandir à depuis décembre 2013.

« Les actions sociales et humanitaires ont toujours retenu mon attention. Ma passion pour tout ce qui a attrait à l’éducation des jeunes n’a fait que s’amplifier étant en relation, je dirais « presque continue » avec les jeunes de l’internat.

Je suis particulièrement motivée de figurer parmi les personnes, œuvrant de près comme de loin, à la réinsertion professionnelle et surtout sociale de jeunes malagasy qui sont tout simplement l’avenir. Même n’étant pas une éducatrice au sein de Grandir à, cela me comble toujours de voir la constante évolution de nos jeunes, et de pouvoir être là pour les soutenir et leur apprendre les bonnes manières.

Grandir à, Antsirabe

 

 Au cours de ces deux années d’expériences purement enrichissantes, mon travail chez Grandir à m’a appris la véritable valeur du partage et de la bonne volonté.

Je me suis attachée aux jeunes de l’association ^^, c’est pourquoi je trouve que les réunions des équipes organisées toutes les deux semaines sont un point essentiel pour suivre personnellement les enfants de l’internat. »

Grandir à, Antsirabe

Propos recueillis par 

Faniry Ny Aina RANDRIAN

Community Manager de Grandir Aventure

 

http://www.grandiraventure.com/

19/01/2015

L'association keur des cœurs

Capture.JPG

Donc pour résumé brièvement, nous venons de créer association humanitaire qui est d'ailleurs officielle depuis Mai 2014 et nous avons pour but de venir en aide particulièrement aux enfants du Sénégal mais également à leurs familles. Pourquoi le Sénégal parce que notre toute première expérience humanitaire a été là-bas. J'espère cependant qu'on s'étendra et qu'on viendra en aide à d'autres pays comme Madagascar qui me tient particulièrement à cœur vu le voyage que j'ai vécu cet été. 

 Peut-être avez-vous déjà parcouru notre page Facebook, nous avons déjà pu récolter plus de 300 kg de vêtements et envoyé 150 kg sur place, ainsi que 100 kg de matériels sanitaires.  

Donc voilà un petit résumé. Lire la suite...

Propos recueillis par 

Faniry Ny Aina RANDRIAN

Community Manager de Grandir Aventure

http://www.grandiraventure.com/